Leçon n° 102 : Peut-on importer le papier hygiénique alors qu’on est submergé par la forêt équatoriale ?

Spread the love

Leçon n° 102 : Peut-on importer le papier hygiénique alors qu’on est submergé par la forêt équatoriale ?

————-

    • Donc, tu veux me faire croire que ton pays le Cameroun importe les rouleaux de papier hygiénique ?
    • Ce n’est pas que je veux te faire croire. C’est la pure vérité. Tout nous arrive en partie de la France et l’autre des pays scandinaves, c’est à dire en Europe du Nord.
    • Et si ces gens ne vous envoient pas le papier hygiénique, vous faites comment pour aller aux toilettes ?
    • On utilise les feuilles de bananier
    • Et pourquoi donc ne pas créer des industries sur la base de ces feuilles de bananiers pour produire vos papiers hygiéniques ?
    • Le Blanc a dit que le papier ne peut provenir que d’un arbre et que si on n’a pas d’arbre, il n’y a rien à faire
    • Soit ! Mais est-ce que le Cameroun c’est un désert sans arbre ?
    • Les 3/4 du pays sont recouverts de forêt dense. Mais les blancs nous ont dit de ne pas toucher à la forêt parce qu’elle nous donne de l’oxygène et nous avons obéi, puisque le blanc ne se trompe jamais.
    • Et ceux qui vous ont dit de ne pas toucher  à la forêt qu’ont-ils fait de la leur ? Vivent-ils pires que vous par manque de forêt ? Ont-ils du mal à respirer ?
    • (…)
    • (…)
    • Et si je décidais de venir chez toi investir pour produire du papier  est-ce qu’il y a la sécurité ?
    • Vraiment je te le déconseille, parce que chez moi c’est trop dangereux pour les non-africains. Nous avons Boko Haram, un groupe terroriste.
    • Ah, je vois, j’en ai entendu parlé pour le Nigéria. Avant chaque chinois rêvait d’aller faire fortune au Nigéria, mais depuis l’histoire de Boko Haram là, nous avons compris qu’il vaut mieux rester ici chez nous.
    • Très sage décision.

    ————-

    Voilà le résumé d’une conversation que j’ai eu hier 20 Mai 2016 ici à Guangzhou à la rencontre annuelle des producteurs de papier et de pâte à papier.

    A ma grande surprise, les chinois ont présenté des rames de papier faits à base des feuilles de bananes. La Chine est premier producteur mondiale de la banane qui est totalement absorbée par son marché intérieur.

  • Et ils ont trouvé une deuxième vie pour les tiges et feuilles de bananiers après la récolte. Et les résultats sont plutôt époustouflants.

    Un bananier met tout de même 9 mois pour produire son régime qui arrive à maturité et prêt  à la récolte. Voilà pourquoi, ils viennent de trouver encore mieux que cela.

    3 plantes qui se récoltent au bout de 3 mois et permettent de produire une très belle et consistante pâte à papier qui ensuite servir pour fabriquer des cartons, aux papiers artistiques en passant par le papier hygiénique. Et la surprise pour moi, vient du fait qu’il s’agit en plus de 3 plantes dites envahissantes chez nous en Afrique équatoriale. Il s’agit notamment du xxxxxxxx, du xxxxxxx et du xxxxxx

    Rendez-vous à Bafang dans 2 mois. Vous aurez les noms. C’est promis.

    D’ici là, commencez à regarder autour de vous et demandez-vous si par hasard vous n’êtes pas en train de piétiner une plante qui peut changer votre vie. Vous comprendrez que l’Afrique est de loin plus riche que ce que nous pensons et la cerise sur le gâteau est que chez nous, tout est à faire, tout est à bâtir, de zéro.  Mais quand il n’y aura plus Boko Haram pour effrayer ceux qui veulent venir prendre notre gâteau est-ce que nous serons prêts à défendre ce gâteau grâce à notre travail et à notre créativité ?

    Guangzhou le 21 Mai 2016